Le design thinking, une belle découverte grâce à la Cantine 2.0 de Nantes

Atelier Design Thinking à la Cantine de Nantes

Le mois dernier, j’ai eu la chance d’assister et de participer à un atelier de « Design thinking » à la Cantine numérique de Nantes dont les intervenants étaient Olivier Ryckewaert, Directeur de la plateforme Régionale d’Innovation et Arno Lebrunet, Designer et Directeur de l’Agence Moswo. Une belle découverte !

Le design thinking, c’est quoi ?

Le « design thinking » est issu du « brainstorming », pratique née aux États-Unis en 1950 grâce à un publicitaire américain, Alex Osborn. C’est un mode de réflexion et de création, très utilisé pour l’innovation, qui permet de passer de l’idée au produit, de la stratégie à la création de marque, du marketing au modèle économique, de la prospective à l’usage, etc., comme le dit si bien Trendemic.

Le design thinking n’est pas réservé aux designers : tout corps de métier, toute entreprise peut être amené à utiliser cette technique en faisant appel à ses différents collaborateurs, designers ou non.

L’atelier : « Hack la Cantine avec le design thinking »

Après nous avoir expliqué ce qu’est le design thinking, les 2 intervenants nous ont dévoilé ce qui allait être le sujet de notre réflexion : imaginer, avant de prototyper, un stand de 1m sur 1m au Salon des entrepreneurs de Nantes pour présenter la Cantine 2.0. Deux contraintes s’imposaient à nous : aucune utilisation possible de quoique ce soit de numérique (pas de tablette, smartphone, etc.) et un lustre se trouve au dessus du stand à 2m40 de hauteur.

Avant de commencer à travailler, nous nous sommes tous regroupés en 4 groupes différents de façon équitable car nous étions très nombreux ! Chaque groupe était donc indépendant.

L’atelier s’est ensuite déroulé en 4 phases.

Les petits Post-it font les grandes idées ?

Nous avons lancé toutes nos idées à propos de ce que nous évoque la Cantine (rencontre, convivialité, échange, partage, Web2day, Nantes, Startup weekend, etc…) sur des petits Post-it colorés qu’il fallait coller sur un tableau blanc. Selon les groupes, nous étions plus ou moins organisés dans un premier temps. Il a donc fallu, ensuite, regrouper les Post-it parlant d’une même idée entre eux pour faire des grands ensembles d’idées avec une idée principale.

Des Post-it géants pour trouver une problématique en « Comment pourrions-nous… ? »

Problématiques sur Post-it géants

L’étape suivante a mis du temps à être comprise par nos cerveaux ayant déjà travaillés toute la journée. Il fallait que nous créions des questions commençant par « Comment pourrions-nous … ? » à partir du tableau de petits Post-it. Ces questions se sont ensuite vu offrir une place de choix sur des Post-it géants de l’autre côté du tableau blanc. Dans le groupe dans lequel j’étais, nous avons, par exemple, fait ressortir les questions suivantes :

  • Comment pourrions-nous établir la connexion ?
  • Comment pourrions-nous illustrer l’état d’esprit de la Cantine ?
  • Comment pourrions-nous leur montrer que leur entreprise démarre à la Cantine ? (VS chez l’expert comptable)

Une fois ces questions affichées, il nous fallait faire un choix et donc identifier LA problématique qui nous inspirait le plus et à laquelle nous pourrions répondre concrètement dans la réalité.

 

Un prototype en 3D comme mise en forme du concept répondant à la problématique

Prototype du groupe 'NEC' : Votre entreprise Start&up à la Cantine

Ce choix nous a ensuite amenés à faire un plan ou plutôt une maquette au crayon à papier sur une grande feuille de notre réponse. Ce plan aurait, à priori, dû être un scénario mais nous manquions de temps.

Nous avons ensuite prototypé notre réponse à la question à l’aide de tout un tas d’éléments qu’on utilise habituellement dans les centres de loisirs ou qu’on a pu trouver pour nous aider : fil chenille, carton, Post-it, gobelets en plastique, pâte-à-modeler, etc… Et là, l’esprit créatif de tout un chacun s’est réveillé !

Dans le groupe où j’étais (baptisé « NEC » pour « No expert comptable »), nous avons eu l’idée de créer un stand fait d’étagères sur lesquelles sont disposées des tasses à café posées sur un flyer de la Cantine. Au centre du stand, se trouve une spirale sur laquelle, en échange d’un café, les visiteurs et les membres de la Cantine épinglent leur carte de visite. Sur le stand se trouve le slogan : « Votre entreprise START & UP à la Cantine (pas chez les experts comptables) ».

 

Présentation du concept et son prototype

Présentation du projet 'One more thing' à la Steve JobsPrésentation du projet 'Votre entreprise Start&Up à la Cantine'Présentation du projet de partage de cartes de visite et mur des bénéficesPrésentation du projet 'Pitch Elevator'

Les 4 groupes ont, bien sûr, créé des concepts tout à fait différents les uns des autres. Il fallait donc élire le meilleur pour qu’il n’en reste plus qu’un ! Un orateur a été désigné pour chaque groupe et celui-ci a présenté le projet. Nous avons ensuite pu élire le meilleur projet en déposant des pièces d’or (en plastique) sur chaque table. Le grand gagnant était le groupe « Pitch elevator » qui a bien su vendre son projet, félicitations !

 

Le design thinking nécessite une bonne communication réciproque, un esprit collectif, un partage d’idées et de savoirs.

Cet atelier a été une expérience enrichissante, qui aurait pu être sponsorisée par Post-it, sur un mode de réflexion et de création totalement différent de tout ce que j’ai pu connaître jusqu’à maintenant. Alors, merci à la Cantine de Nantes et aux 2 intervenants : Olivier Ryckewaert et Arno Lebrunet !

Sources :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *