Le Lutin du Web, le blog d’une nantaise webdesigner – intégratrice web
avec une pincée d’accessibilité web

Tout est parti d’un souvenir… Ma petite sœur, à 5 ans, lorsqu’elle me voit avec mon pull à capuche pointue, me dit :

Hey Julie, t’es un lutin !

Ça tombe bien car, au moment où je me souviens de cette anecdote, j’ai pour projet d’aller à Nantes. Nantes a cet esprit breton, celtique qui ne la quitte pas totalement (et la Bretagne n’est pas si loin !).

Quand je suis arrivée à Nantes, il fallait que je cherche un emploi. Dans ces moments‐là, on a envie de s’occuper autrement qu’en cherchant du boulot 24h/24. Alors, j’ai eu l’idée de créer ce site. Juste pour m’amuser. Et puis, c’était une façade pour un potentiel projet de création d’entreprise aussi, au départ.

Après avoir trouvé un travail, j’ai voulu partager mon expérience. J’ai donc naturellement créé une partie « blog » sur mon portfolio. Mais il était sous Joomla. J’ai eu des problèmes.

J’ai transféré mon blog sur « Le Lutin du Web », et c’était pas une si mauvaise idée.

Bref, je suis surtout intégratrice web aujourd’hui avec une expertise en accessibilité web (AccessiWeb). Je m’oriente également petit à petit vers la Qualité Web (coucou Opquast) parce que j’aime la qualité et j’aime apprendre à m’améliorer.

J’aime bien les retours d’expérience et c’est pour ça que j’ai créé un blog initialement.

J’écris quelques articles de temps en temps.


Les différents thèmes abordés


Les derniers articles du blog

Témoignages de formations pour devenir intégrateur · intégratrice web

Dans mon article « Devenir intégrateur · intégratrice web » du 20 septembre 2018, je demandais des témoignages sur, notamment, les formations que j’avais listées afin d’avoir des avis plus concrets de personnes ayant suivi ces formations.

Dans ce nouvel article, je publie chacun des témoignages écrits. Il ne m’est, bien sûr, pas possible de faire des statistiques avec 10 témoignages. Néanmoins, on peut constater que la formation idéale pour devenir intégrateur · intégratrice web n’existe pas comme je l’avais dit dans mon article précédent. Ces témoignages permettent malgré tout de soulever certains problèmes sur lesquels les organismes de formation auraient à s’améliorer.

Continuer la lecture

Devenir intégrateur · intégratrice web

Depuis plusieurs années, je suis régulièrement contactée par des personnes qui souhaitent faire une reconversion dans le domaine du web et s’orientent, a priori, plutôt vers l’intégration web. Je réponds à tout le monde (sauf si l’adresse mail renseignée dans le formulaire de contact n’est pas la bonne, bien sûr…) même si, parfois, il faut attendre un peu (désolée !). Cependant, il y a souvent une question qui revient et qui m’embête : connais‐tu les formations qui permettent de devenir intégrateur · intégratrice web et sais‐tu si elles sont bien ? Aucune idée !

Dans cet article, je vais donc faire un point sur mon parcours avant d’aborder les points qui me semblent essentiels pour qu’une formation permette vraiment de devenir intégrateur ou intégratrice web. On terminera par une liste de formations qui existent et semblent convenir à peu près. Je demanderai alors des témoignages d’anciens·nes élèves via un questionnaire.

Continuer la lecture

Le vaste monde des alternatives textuelles : les attributs ARIA : à n’utiliser qu’en connaissance de cause (6/6)

Dans la spécification ARIA, il existe 3 attributs qui permettent d’ajouter du contexte textuel à des éléments. Ils peuvent être utilisés comme alternatives textuelles dans certains contextes. Les attributs aria-label et aria-labelledby permettent de nommer un élément tandis que l’attribut aria-describedby permet de le décrire. Comment les utiliser ?

Continuer la lecture

Le vaste monde des alternatives textuelles : le texte masqué en CSS (5/6)

Le texte masqué en CSS est un moyen de fournir une alternative textuelle ou d’ajouter du contexte à des éléments pour lesquels on ne peut pas le faire de façon visible, sans déstructurer la mise en page prévue par les maquettes. Bien sûr, on ne s’y prend pas n’importe comment pour que le contenu soit accessible aux lecteurs d’écran.

Continuer la lecture


Les dernières divagations

Mes petites victoires de 2018 (et aussi déception et inquiétude…)

En 2018, j’ai amorcé un grand changement dans ma vie. Je me suis lancée dans l’écriture d’articles assez personnels (les divagations) à mesure que j’avançais dans mes découvertes et prises de conscience et ce n’est pas fini. Il y en a encore que je veux écrire parce que ça libère et que, si ça m’a aidé de prendre conscience de tout ça, ça aidera, j’espère, d’autres personnes.

Dans cet article, j’avais envie de faire le tour de mon année 2018 entre victoires personnelles, déception et inquiétude pour l’avenir.

Continuer la lecture

Et si on réfléchissait à la façon de se dire bonjour dans le plus grand respect ?

Faire la bise ou serrer la main ? Question complexe qui dépend des cas et surtout du genre de la personne. N’appréciant ni l’une ou l’autre de ces deux techniques pour dire bonjour, j’ai eu envie d’expliquer ce qui, selon moi, pose problème afin qu’on réfléchisse à de nouvelles façons de se dire bonjour tout en respectant l’autre personne à qui on dit bonjour. Ça n’a rien de simple car c’est très bien ancré dans nos conventions sociales mais c’est tellement problématique que ça vaut le coup d’y réfléchir.

Continuer la lecture

L’hypersensibilité n’est pas qu’émotionnelle ; l’hypersensibilité sensorielle existe bel et bien

Quand on entend parler d’hypersensibilité, on parle en fait généralement d’hypersensibilité émotionnelle. Mais il en existe une autre forme : l’hypersensibilité sensorielle ou plutôt l’hypersensorialité. La découverte de l’existence de cette caractéristique qui touche les cinq sens a changé beaucoup de choses pour moi. Ça a commencé par une prise de conscience sur ce que j’ai pu vivre par le passé puis des impacts sur la vie quotidienne. Le but final est de trouver des solutions face à cet afflux d’hypersensations afin de s’en protéger le plus possible pour que ça génère des émotions moins virulentes.

Continuer la lecture

Rien qu’une fessée ou la violence ordinaire

Un soir d’avril, j’ai vu la fin d’un reportage sur la protection des enfants maltraités. Ça finissait par un chapitre sur la Suède qui a interdit les fessées depuis 1979 !

Dans une classe de primaire suédoise, aucun·e élève n’a levé la main à la question qui a déjà reçu une fessée ?.

C’est pour quand en France ? On croit vraiment qu’une fessée de temps en temps, c’est rien ? Apparemment, oui. Et c’est effrayant.

Continuer la lecture